Piment-Oiselle 2021 - Photograpies  Emmanuelle Leperlier / Pascale Jardino 

Piment   Oiselle

Les Panoplies

        L'Esprit de la Marque

Piment-Oiselle est un "dressing" inspiré et évolutif qui a vu le jour en 2011.

Après une enfance créole à La Réunion, la créatrice, crée ses modèles en micro-série qu'elle dessine, patronne et confectionne dans son atelier à Arles. 

Revendiquant un goût certain pour le « Hasbeen »,  Piment-Oiselle propose un style rétro-décalé, avec des imprimés désuets remis joyeusement au goût du jour, des couleurs osées qui illuminent, des coupes structurées qui féminisent…  

 

Ce que pourrait être "l'élégance à la française" mais vue par une insulaire. Vintage dans le style et la façon, chaque vêtement présente des détails de confection caractéristiques (pattes, martingale, bride coulissée, col asymétrique ....) avec une coupe au tombé parfait et des finitions à la main.

L’ensemble donne une identité forte à chaque pièce. 

        Savoir-Faire

Emmanuelle construit un vêtement comme on compose une image, lignes, structures et couleurs sont agencées jusqu’à obtenir l’équilibre parfait ….

« Après les beaux arts, je ne pensais pas utiliser un jour,  ce savoir-faire  propre à la peinture dans la couture ».

 

Chaque robe ou "Panoplie" émane inconsciemment d'une icône féminine de la culture populaire plus ou moins connue ... ou encore d'une femme issue de ses lointaines constellations familiales. 

 

Plus que de technique de couture à proprement parler, son véritable savoir-faire procède de son inspiration capable d'aller puiser dans l'inconscient collectif, empruntant les chemins de son imagination ... Ses Panoplies donnent ainsi accès à des images profondément enfouies en chacun(e) de nous. A la façon des madeleines de Monsieur Proust ... 

 

        Slow Production & Economie Locale

Petite Production et petits métrages font bon ménage: Au rythme des journées, une variété de modèles sont confectionnés dans des matières aux imprimés uniques. La micro série est adaptée aux matières qu'elle choisit ( coupon de tissu vintage chiné, recyclé, fin de rouleau de grande maison textile...) Il y a très peu d'exemplaires d'une même pièce, les séries sont limitées en fonction des matières...  

 

Le temps est nécessaire à une fabrication de qualité, les bonnes idées mettent parfois du temps avant d'aboutir à une création... Il y a d'abord le tissu qui appelle une histoire,une femme,  un modèle, ... puis le bon moment pour le faire, l'impulsion. Puis le travail de moulage, dessin, conception, pour enfin sortir un premier prototype... cela peut mettre parfois six mois pour la création d'un nouveau modèle, car il y a la production courante à maintenir et l'évolution du prototype à peaufiner. D'où des délais qui peuvent parfois sembler un peu long, ou des réassorts qui tardent.

 

C'est une production à échelle humaine, qui tient compte du rythme de la vie, des envies des hommes et des femmes .... Les vêtements sont entièrement coupés et cousus à la main,  il n'y a pas de système d'automatisation, à part la bonne vieille machine à coudre. 

 

Les matières proviennent principalement de commerces et fournisseurs locaux, autour d'Arles : marchés aux puces, vendeurs particuliers, mercerie au coin de la rue, négociant textile sur le marché, puis parfois un peu plus loin, Marseille, Saint Saturnin ....  au fil  des déplacements de la vie .